FAQ HBSC 2022

Qu’est-ce que HBSC ?

L’étude sur la santé des enfants et adolescents « Health Behaviour in School-aged Children » est une collaboration internationale de recherche créée en 1982. Avec le soutien de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’étude internationale HBSC vise à étudier les comportements des jeunes en âge scolaire. Depuis la réalisation d’une étude pilote HBSC en 1999, le Luxembourg y participe régulièrement dès l’année 2006. Le cœur du projet est une enquête menée tous les 4 ans auprès des élèves et s’intéressent aux sujets tels que la santé, les comportements liés à la santé et le contexte social (c’est-à-dire la famille, les amis et l’école). Les données sont collectées et analysées par la collaboration entre le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, le Ministère de la Santé, le groupe de recherche « Youth Research » de l’Université du Luxembourg ainsi que le réseau de recherche HBSC.

Pourquoi ai-je été choisi(e)?

Le Service de Coordination de la Recherche et de l’Innovation Pédagogiques et Technologiques (SCRIPT) a sélectionné des classes des établissements scolaires de façon aléatoire et les a invitées à participer. Les classes et les participants sont représentatifs du groupe cible des des élèves au Luxembourg. La participation à l’étude HBSC Luxembourg aide à développer une meilleure compréhension de la santé, des comportements liés à la santé ainsi que le contexte social des jeunes. Les résultats de l’étude HBSC sont utilisés pour informer la politique et la pratique visant à améliorer la santé et le bien-être des jeunes. Chaque participation est donc une contribution importante.

La participation est-elle volontaire ?

La participation à l’étude est volontaire. Tant les parents des élèves mineurs que les élèves eux-mêmes ont le droit de refuser de participer.

Quels sont les thèmes qui seront abordés ?

Les questions concernant les élèves de l’enseignement fondamental et secondaire portent sur le bien-être (satisfaction de vie, problèmes de santé, etc.), les comportements de santé et l’hygiène de vie (Sport, comportement alimentaire, santé dentaire, consommation de tabac et d’alcool, taille et poids), le contexte social des jeunes (soutien des amis et des parents, satisfaction à l’égard de l’école), les blessures, le harcèlement scolaire, la participation à des bagarres, l’utilisation des réseaux sociaux et les données sociodémographiques (âge, sexe, statut migratoire, structure familiale, conditions de vie de la famille, etc.). Les élèves de l’enseignement secondaire sont également interrogés sur la consommation de cannabis et d’autres drogues, ainsi que sur la sexualité et la contraception.

Comment les données sont-elles traitées ?

HBSC est soumis au Règlement général sur la protection des données qui s’applique également au Luxembourg. Cela signifie que toutes les réponses seront strictement confidentielles, anonymisées et utilisées uniquement à des fins scientifiques. Le terme « anonymisé » signifie que les réponses ne peuvent pas être liées à l’identité des participants. La répartition des tâches entre SCRIPT et l’Université du Luxembourg garantit qu’il n’est pas possible ni pour les chercheurs impliqués, ni pour des personnes extérieures d’identifier les participants. Le personnel du SCRIPT sélectionne les classes des établissements scolaires , mais il n’a pas accès aux réponses des élèves ; le personnel de l’Université du Luxembourg reçoit les réponses anonymes des élèves, mais il ne sait pas quelles classes ont été sélectionnées. Les données anonymisées seront stockées électroniquement pendant une période indéfinie sur des serveurs de l’Université du Luxembourg et de l’Université de Bergen en Norvège afin de pouvoir les comparer avec les enquêtes HBSC précédentes et futures. Dans un premier temps, seuls les chercheurs directement impliqués dans le projet auront accès aux données. Une fois le projet terminé, les données seront mises à la disposition d’autres chercheurs à des fins scientifiques. Les questionnaires papier anonymes seront stockés en toute sécurité à l’Université du Luxembourg pendant une période de 10 ans, puis détruits.

Quelles organisations offrent de l’aide aux enfants et aux jeunes ?

La liste suivante contient les coordonnées d’organisations qui offrent des services gratuits.

Services d’aide et d’accompagnement en cas de mal-être

Prevention du suicide

Dépendances et drogues

Sécurité de l’internet et des médias numériques

Santé sexuelle, reproductive et affective

Violence et maltraitance

  • Femmes en détresse – service Oxygène https://fed.lu, Tel. 49 41 49, oxygene@fed.lu
  • Alupse, www.alupse.lu Tel. 2618481
  • ECPAT, Tel. 26 27 08 09, ecpat-luxembourg@ecpat.lu
  • Aktioun Bobby (Police judiciaire – pour enfants victimes de violence physique, psychique ou sexuelle) Tel. 123 21
  • La Main tendue a.s.b.l. http://www.lamaintendue.lu/, Tel. 26 60 04 65 84 oder Tel. 20 60 04 65 20, info@lamaintendue.lu

Harcelement