Actualités / Aktuelles / News

16 février 2024 : Bien-être des adolescents luxembourgeois : les filles se portent moins bien que les garçons

 

Rapport sur l’enquête HBSC Luxembourg 2022

Le rapport Santé mentale et bien-être des enfants et adolescents en âge scolaire au Luxembourg a été publié. Axé sur la santé mentale et le bien-être des adolescents, ce rapport est le premier d’une série de publications thématiques basées sur l’enquête 2022, qui suivront dans les prochains mois.

HBSC (Health and Behaviours of the school-aged children) est une enquête internationale menée sous l’égide de l’Organisation mondiale de la santé – Bureau régional pour l’Europe, et compte plus de 50 pays et régions d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie. Au Luxembourg, l’étude HBSC est menée en collaboration avec le Ministère de la Santé et de la Sécurité sociale/Direction de la Santé, le Ministère de l’Education, de l’Enfance et de la Jeunesse et le Centre for Childhood and Youth Research (CCY) de l’Université du Luxembourg.

L’enquête est réalisée tous les 4 ans auprès d’élèves âgés de 11 à 18 ans. En 2022, un échantillon représentatif de 9 432 élèves de 688 classes et 152 écoles a participé à l’enquête HBSC Luxembourg. Ce premier rapport présente les résultats en matière de santé mentale et de bien-être.

Résultats principaux :

– Dans l’ensemble, la santé mentale et le bien-être des adolescents au Luxembourg ont diminué. En 2022, 28,7 % des adolescents se sont déclarés très satisfaits de leur vie, contre 31,5 % en 2018.

– Les filles se portent moins bien que les garçons : 62,3 % des filles ont signalé des problèmes de santé multiples, contre 35,4 % des garçons.

– Plus l’âge augmente, plus la santé mentale et le bien-être des adolescents diminuent. La prévalence des adolescents à risque de dépression était de 8,1 % pour les garçons et de 14,6 % pour les filles âgées de 11 à 12 ans, et de 18,7 % pour les garçons et de 34,1 % pour les filles âgées de 17 à 18 ans.

– Un profil d’âge est apparu en fonction du genre. Par exemple, 14,0% des filles se sentent seules à l’âge de 11- 12 ans; une forte augmentation s’ensuit et 26,6% des 13-14 ans déclarent se sentir seules, sans différence significative entre les âges par la suite. En ce qui concerne les garçons, le sentiment de solitude augmente fortement entre 13-14 ans (9,1%) et 15-16 ans (15,4%), mais aucune différence significative n’est constatée entre les groupes d’âge de 11-12 et 13-14 ans, d’une part, et de 15-16 et 17-18 ans, d’autre part.

– Ces différences entre les genres sont liées à d’autres facteurs psychosociaux et de soutien social. Par exemple, les garçons ont déclaré bénéficier d’un soutien familial plus important que les filles.

Ces résultats ne sont pas surprenants. Une tendance similaire en termes de genre et d’âge a déjà été constatée dans précédentes enquêtes HBSC Luxembourg, ainsi que dans de nombreux autres pays. Toutefois, ils suscitent une prise de conscience, car l’écarte entre les garçons et les filles a atteint son niveau le plus élevé depuis 2006.

Le rapport HBSC Luxembourg sur la santé mentale et le bien-être est disponible en téléchargement sur le site web www.hbsc.lu (en anglais, en francais et en allemand), qui propose également une visualisation interactive des données entre 2006 et 2022. Les rapports suivants porteront sur Les comportements de santé, tels que l’activité physique et les habitudes alimentaires ; Les comportements à risque, tels que la consommation de substances et les bagarres ; Le contexte social, y compris le soutien social et l’environnement scolaire et ; Les tendances dans le temps et l’impact du Covid-19 sur la santé et le bien-être des adolescents.


23 novembre 2023 : La consommation quotidienne de petit-déjeuner a diminué dans plusieurs pays, y compris au Luxembourg

Des chercheurs du réseau international HBSC en collaboration avec l’équipe HBSC Luxembourg ont publié un article scientifique intitulé « The Correlation between Adolescent Daily Breakfast Consumption and Socio-Demographic : Trends in 23 European Countries Participating in the Health Behaviour in School-Aged Children Study (2002-2018) ». La présente étude se concentre sur l’identification de modèles communs parmi les adolescents de 23 pays et leurs déterminants sociodémographiques (genre, aisance familiale et structure familiale) de la consommation quotidienne de petit-déjeuner.

Les résultats montrent que la fréquence de la consommation quotidienne de petit-déjeuner varie entre 38 % et 72 %. Une tendance à la baisse considérable de la consommation quotidienne de petit-déjeuner a été observée dans environ deux tiers des pays, y compris les pays voisins du Luxembourg (Belgique, France et Allemagne). À cet égard, les auteurs soulignent que l’une des raisons de cette diminution dans les pays occidentaux pourrait être liée à de mauvaises habitudes alimentaires intensifiées par des changements dans l’environnement alimentaire (par exemple, la disponibilité croissante d’aliments en dehors du domicile).

En outre, dans la plupart des pays, la consommation quotidienne d’un petit-déjeuner était plus fréquente chez les garçons et les adolescents issus de familles aisées. Il est intéressant de noter que dans tous les pays analysés, les adolescents vivant dans des foyers biparentaux ont déclaré une prévalence de consommation quotidienne de petit-déjeuner plus élevée que ceux vivant dans des foyers monoparentaux.

Selon Felipe G. Mendes, chercheur post-doctoral dans le domaine de l’activité physique, la consommation quotidienne de petit-déjeuner en semaine des adolescents au Luxembourg suit une tendance similaire à celle des pays voisins, avec une diminution générale entre 2006 et 2022. Pendant toute cette période, les filles continuent de sauter le petit-déjeuner en semaine plus souvent que les garçons.

L’article peut être consulté dans son intégralité ici.


7 novembre 2023 : HBSC Luxembourg participera à la 16ème Conférence européenne de santé publique

L’équipe HBSC participera à la 16e conférence européenne sur la santé publique à Dublin, en Irlande. La conférence se tiendra du 8 au 11 novembre 2023 au Convention Centre Dublin. Joana Lopes Ferreira va présenter l’étude « Dual Factor Model (DFM): exploring different social sources and loneliness of adolescents in Luxembourg » (traduction libre : Dual Factor Model : exploration des différentes sources sociales et de la solitude des adolescents au Luxembourg). L’objectif de cette étude est d’explorer les probabilités des différentes sources de soutien et de solitude dans les différents groupes de santé mentale, comme proposé par le DFM, chez les adolescents au Luxembourg.


24 octobre 2023 : Les fiches d’information sont désormais disponibles en 3 langues

Les fiches d’information sur les sujets suivants sont désormais disponibles dans les trois langues (Allemand, Français et Anglais) :

Les problèmes de santé des enfants et adolescentes en âge scolaire  ;  ;

Activité physique, consommation alimentaire et statut pondéral des enfants et adolescents en âge scolaire  ;  ;

La consommation de substances nocives des enfants et adolescentes en âge scolaire  ;  ;

Appréciation de l’école et perception de la pression liée au travail scolaire chez les enfants et adolescents en âge scolaire  ;  ;


10 octobre 2023 : Les filles s’en sortent moins bien que les garçons, selon le rapport de l’OMS sur la santé mentale des adolescents en Europe

 

Les données spécifiques sur le Luxembourg dressent un tableau de la santé mentale de nos adolescents et de la manière dont elle s’inscrit dans la tendance générale en Europe et en Asie centrale.

Aujourd’hui, alors que le monde célèbre la Journée mondiale de la santé mentale, le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe a publié les dernières données sur la santé mentale issues de l’étude Health Behaviour in School-aged Children (HBSC), qui révèlent une tendance aussi répandue qu’inquiétante dans toute l’Europe et l’Asie centrale : une baisse généralisée du bien-être mental des adolescentes.

Dr. Carolina Catunda, co-auteur du rapport, membre du Centre de recherche sur l’enfance et la jeunesse de l’Université du Luxembourg et co-chercheuse principale du projet HBSC au Luxembourg, a commenté : « Ces chiffres ne sont pas que des chiffres. Ils sont le reflet de notre société, de nos écoles, de nos foyers. La situation est préoccupante. Il s’agit d’un appel à l’action – pour mieux comprendre, agir plus rapidement et apporter un meilleur accompagnement« .

L’analyse des données de l’étude HBSC 2021/22, portant sur 280 000 jeunes dans 44 pays, fait apparaître que les adolescentes ont un niveau de santé mentale et de bien-être inférieur à celui des garçons. Au Luxembourg, on observe une situation similaire. Par exemple, à l’âge de 11 ans, 8 % des garçons et 14 % des filles font état d’un sentiment de solitude. Ces prévalences doublent à l’âge de 15 ans : 14 % des garçons et 28 % des filles font état de ces sentiments.

En outre, les adolescents luxembourgeois font partie des 15 pays où la prévalence d’une excellente santé est la plus élevée dans tous les groupes d’âge. À l’âge de 11 ans, 43 % des filles et 47 % des garçons déclarent être en excellente santé, contre 39 % des filles et 44 % des garçons en moyenne dans l’ensemble des pays.

De plus ce rapport met en évidence le déclin de la santé mentale et du bien-être entre 2018 et 2022. Dans la plupart des pays, les adolescents, et plus particulièrement les filles, se plaignent plus souvent de problèmes de santé multiples. Au Luxembourg, les filles de 13 et 15 ans sont celles qui présentent la plus forte augmentation de plaintes multiples en matière de santé entre 2018 et 2022.

S’appuyant sur les conclusions européennes, le Luxembourg met également l’accent sur les interventions précoces, en particulier dans le cadre scolaire. Les écoles ne sont pas seulement des centres d’enseignement, elles sont au cœur du bien-être de nos adolescents. La collaboration entre les établissements d’enseignement, les centres de santé communautaires et les initiatives nationales en matière de santé mentale est essentielle pour obtenir des changements tangibles.

« Ces résultats nous offrent la possibilité non seulement de comparer, mais aussi de concevoir des interventions mieux adaptées à nos jeunes, ici même au Luxembourg. Les données dont nous disposons aujourd’hui sont claires. Notre approche doit être multidimensionnelle et faire le lien entre les écoles, les familles, les communautés et les politiques. Nous disposons des informations nécessaires ; il est temps de passer à l’action« , poursuit le Dr. Catunda.

 

Liens

Rapport: A focus on adolescent mental health and wellbeing in Europe, central Asia and Canada. Health Behaviour in School-aged Children international report from the 2021/2022 survey. Volume 1

Explorateur de données internationaux


18 septembre 2023 : Les tendances en matière de surpoids/obésité ont augmenté au fil du temps, mais les adolescents se perçoivent plus minces que leur poids

Des chercheurs du réseau international HBSC, en collaboration avec l’équipe HBSC Luxembourg, ont publié l’article scientifique suivant : « Cross-national time trends in adolescent body weight perception and explanatory role of overweight/obesity prevalence » (traduction libre : Tendances temporelles transnationales de la perception du poids corporel des adolescents et rôle explicatif de la prévalence du surpoids/de l’obésité). Cette étude se concentre sur la perception du corps des adolescents entre 2002 et 2018, dans 41 pays.

Parmi tous les adolescents ayant participé aux différentes vagues d’enquête, 3 adolescents sur 5 ont correctement estimé leur poids et la surestimation est plus probable que la sous-estimation (25,4 % contre 13,7 %).

Dans l’article en question, les chercheurs ont modelé les tendances en matière de perception du poids corporel en tenant compte de l’âge, du genre et de l’aisance familiale. En général, le nombre d’adolescents qui estiment correctement leur poids a augmenté et, à y regarder de plus près, cette tendance est la même pour les filles, mais pour les garçons, l’estimation correcte a diminué au fil du temps. De plus, la sous-estimation du poids a augmenté au fil du temps et la surestimation a diminué, de manière plus prononcée chez les filles. En ce qui concerne le statut pondéral, la probabilité de surpoids ou d’obésité a augmenté au fil du temps, en particulier chez les filles.

Le Luxembourg et la plupart des pays étudiés suivent les mêmes tendances en matière de perception du poids corporel et de surpoids/obésité que celles expliquées précédemment.

Concernant les résultats de 2022, Felipe G Mendes, chercheur postdoctoral dans le domaine de l’activité physique, affirme que la prévalence du surpoids/obésité chez les adolescents âgés de 11 à 18 ans au Luxembourg a suivi la même direction que dans l’étude. Il souligne que le surpoids/obésité constitue un problème de santé majeur dans le monde et que cette augmentation est préoccupante. Cependant, le surpoids/obésité est un problème de santé complexe, influencé par la coexistence de facteurs individuels, sociaux et environnementaux.

L’article peut être consulté dans son intégralité ici.


22 août 2023 : L’équipe HBSC Luxembourg confirme sa présence à la 12ème conférence HEPA Europe

L’équipe HBSC Luxembourg participera à la 12ème conférence HEPA Europe, à Leuven, en Belgique. La conférence se tiendra  du 11 au 13 septembre 2023.

Felipe G. Mendes présentera la communication « Perceived COVID-19 impact and its relationship with Physical Activity in youths in Luxembourg : Health Behaviour in School-aged Children 2022 survey » (traduction libre : perception de l’impact du COVID-19 et de sa relation avec l’activité physique chez les jeunes au Luxembourg : enquête Health Behaviour in School-aged Children 2022). La communication vise à analyser les niveaux d’activité physique des adolescents, au Luxembourg, en fonction de la perception de l’impact de la pandémie du Covid-19.


16 août 2023 : Les adolescents ayant ressenti l’impact négatif de la pandémie de Covid-19 sont plus enclins à déclarer une mauvaise santé mentale et un mauvais bien-être, selon la collaboration entre le HBSC et l’OMS

Dans le cadre de la collaboration entre l’étude Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) et le bureau régional de l’OMS pour l’Europe, quatre rapports ont été publiés concernant l’impact du COVID-19 sur les adolescents.

Le dernier rapport « Coping through crisis : COVID-19 pandemic experiences and adolescent mental health and well-being in the WHO European Region » (Traduction libre : Faire face à la crise : expériences de la pandémie COVID 19 et santé mentale et bien-être des adolescents dans la région européenne de l’OMS) donne un aperçu de l’effet de la pandémie sur la santé mentale des jeunes en Europe.

– L’impact négatif de la pandémie de COVID-19 sur la santé mentale a été perçu par 30 % des adolescents dans les 22 pays, les filles subissant un niveau d’impact négatif plus élevé que les garçons.

– Toutefois, la plupart des adolescents n’ont pas signalé d’impact négatif sur leur santé mentale et leur bien-être. Nombre d’entre eux ont déclaré que la pandémie avait eu un impact neutre, ou même positif.

– Une faible satisfaction de vie a été signalée par 16 % des adolescents, les rapports négatifs étant plus fréquents chez les filles. La faible satisfaction de vie augmente avec l’âge chez les garçons et les filles et la différence entre eux est à peu près doublée à 13 et 15 ans.

– Les adolescents qui ont indiqué que la pandémie de COVID-19 avait eu un impact négatif sur leurs résultats scolaires et leurs relations avec leur famille et leurs amis étaient plus susceptibles de faire état d’une santé mentale moins bonne et d’un bien-être faible, notamment d’une faible satisfaction de vie et de niveaux élevés de plaintes en matière de santé psychologique et physique.

– Par rapport à la moyenne des 22 pays, les adolescents au Luxembourg étaient plus susceptibles de percevoir un peu plus d’impacts positifs du COVID-19 et un peu moins d’impacts négatifs. En outre, lorsqu’ils percevaient des effets négatifs du Covid-19 sur leurs relations avec leur famille, ils étaient plus susceptibles de se déclarer peu satisfaits de leur vie. En ce qui concerne l’impact perçu du Covid-19 sur les relations des adolescents avec leur famille et leurs amis, ainsi que sur leur santé mentale et leur bien-être, le Luxembourg est l’un des pays où les différences entre les genres sont les plus marquées, par rapport aux 22 autres pays.

Pour retrouver les principaux résultats, cliquez ici ou accédez directement au rapport.

En outre, le tableau de bord HBSC Luxembourg Trends 2006-2022 est déjà disponible. Explorez l’évolution des indicateurs clés de santé et de bien-être des enfants d’âge scolaire au Luxembourg entre 2006 et 2022.


9 août 2023 : La pression scolaire a augmenté avec les fermetures d’écoles pendant la pandémie de COVID-19, selon la collaboration entre l’HBSC et l’OMS

Dans le cadre de la collaboration entre l’étude Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) et le bureau régional de l’OMS pour l’Europe, quatre rapports ont été publiés concernant l’impact du COVID-19 sur les adolescents.

Le rapport « Navigating uncharted territory : school closures and adolescent experiences during the COVID-19 pandemic in the WHO European Region » (Traduction libre : Naviguer en territoire inconnu : fermetures d’écoles et expériences des adolescents pendant la pandémie de COVID-19 dans la région européenne de l’OMS) concerne les répercussions du COVID-19 sur le contexte scolaire. Ce rapport a bénéficié de la contribution de Joana Lopes Ferreira, membre de l’équipe HBSC Luxembourg.

– De janvier 2020 à décembre 2022, une moyenne de 138 jours de fermeture complète d’écoles (tous en enseignement présentiel) a eu lieu dans les 22 pays et régions étudiés. Au Luxembourg, la fermeture complète des écoles a été de 49 jours, ce qui est relativement moins élevé par rapport aux autres 21 pays.

– Près de la moitié des adolescents ont subi une certaine ou une forte pression scolaire. Les filles, les adolescents plus âgés et ceux qui ont connu un plus grand nombre de jours de fermeture d’écoles ont plus souvent fait état d’une pression plus élevée.

– Un lien étroit a été établi entre la durée des fermetures d’écoles et l’augmentation de la pression scolaire ressentie par les adolescents. Pour chaque tranche de 100 jours de fermeture des écoles, la probabilité de ressentir une pression scolaire augmente de 74 %.

– Les filles, les adolescents plus âgés et les adolescents issus d’une famille aisée ont déclaré avoir plus de pression à l’école.

– Les adolescents issus d’une famille peu aisée ont plus fréquemment déclaré avoir un impact négatif du Covid-19 sur leurs résultats scolaires.

– Environ 20 % des adolescents ont déclaré aimer beaucoup l’école.

Pour retrouver les principaux résultats, cliquez ici ou accédez directement au rapport.

Le tableau de bord HBSC Luxembourg Trends 2006-2022 est déjà disponible. Explorez l’évolution des indicateurs clés de santé et de bien-être des enfants d’âge scolaire au Luxembourg entre 2006 et 2022.


31 juillet 2023 : Les adolescents bénéficiant d’un soutien social plus élevé ont perçu plus souvent un impact positif de la pandémie de COVID-19, selon la collaboration entre l’HBSC et l’OMS

Dans le cadre de la collaboration entre l’étude Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) et le bureau régional de l’OMS pour l’Europe, quatre rapports ont été publiés concernant l’impact du COVID-19 sur les adolescents.

Le rapport « A network of care: the importance of social support for adolescents in Europe during the COVID-19 pandemic » (Traduction libre : Un réseau de soins : l’importance du soutien social pour les adolescents en Europe pendant la pandémie de COVID-19) de l’étude Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) et du Bureau régional de l’OMS pour l’Europe souligne l’importance du soutien familial pour atténuer les effets négatifs de la pandémie de COVID-19 sur les adolescents.

– Si l’on considère les 22 pays, la mesure dans laquelle les jeunes estiment que la pandémie de COVID-19 les a affectés est très liée au soutien qu’ils ont reçu de leur famille, de leurs enseignants, de leurs camarades de classe et de leurs amis.

– Les adolescents qui ont déclaré un impact positif du COVID-19 étaient plus susceptibles d’avoir reçu un soutien social élevé de la part des quatre sources que ceux qui ont déclaré un impact neutre ou négatif.

– Le soutien familial était le facteur le plus important, suivi du soutien des enseignants et des camarades de classe. Le soutien des amis est le moins important.

– Les adolescents de familles moins aisées étaient plus susceptibles de signaler un impact négatif de la pandémie sur leur vie, même lorsqu’ils recevaient le même niveau de soutien social que leurs homologues plus aisés.

– Au Luxembourg, les adolescents percevant un soutien familial élevé étaient plus susceptibles de percevoir un impact positif de la pandémie de COVID-19 et moins d’impact négatif, par rapport à la moyenne des 22 pays.

Pour retrouver les principaux résultats, cliquez ici ou accédez directement au rapport.

En outre, le tableau de bord HBSC Luxembourg Trends 2006-2022 est déjà disponible. Explorez l’évolution des indicateurs clés de santé et de bien-être des enfants d’âge scolaire au Luxembourg entre 2006 et 2022.


21 juillet 2023: Les effets négatifs de la pandémie de COVID-19 ont été davantage perçus par les filles, les adolescents plus âgés et ceux dont la famille est peu aisée, comme montre la collaboration entre l’étude HBSC et l’OMS

 

Dans le cadre de la collaboration entre l’étude Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) et le bureau régional de l’OMS pour l’Europe, quatre rapports ont été publiés concernant l’impact du COVID-19 sur les adolescents.

Le premier rapport, intitulé « Age, gender, and class: how the COVID-19 pandemic affected school-aged children in Europe » (traduction libre : Âge, sexe et classe social : comment la pandémie de COVID-19 a affecté les enfants d’âge scolaire en Europe), se concentre sur les divers impacts de la pandémie sur nos adolescents. Ce rapport a bénéficié de la contribution de Caroline Residori, membre de l’équipe HBSC Luxembourg.

– Parmi les 22 pays, l’impact du COVID-19 a varié et ne présente pas de schéma clair.

– Les adolescents ont été invités à signaler les effets négatifs, neutres et positifs de la pandémie dans dix domaines de leur vie. Bien que la plupart des adolescents aient ressenti des effets neutres ou positifs, une part importante d’entre eux ont fait état d’effets négatifs (15 à 30 %) dans chaque domaine, ainsi que d’effets positifs (28 à 48 %).

– Les adolescents ont signalé davantage d’impacts négatifs dans des domaines tels que la santé mentale, l’activité physique et les résultats scolaires, tandis que les impacts positifs concernaient les relations avec la famille et les amis.

– Les filles, les adolescents plus âgés et ceux dont la famille est peu aisée sont plus susceptibles de percevoir les effets négatifs de la pandémie de COVID-19.

– Selon les groupes d’âge, le sexe et l’aisance familiale, les adolescents au Luxembourg ont perçu plus souvent un impact positif dans six domaines ou plus et moins souvent un impact négatif, par rapport à la moyenne générale de tous les pays. L’impact de la pandémie de COVID-19 au Luxembourg est plus prononcé en fonction de l’aisance familiale.

Pour retrouver les principaux résultats, cliquez ici ou accédez directement au rapport.

En outre, le tableau de bord HBSC Luxembourg Trends 2006-2022 est déjà disponible. Explorez l’évolution des indicateurs clés de santé et de bien-être des enfants d’âge scolaire au Luxembourg entre 2006 et 2022.


30 juin 2023 : La visualisation interactive des données de l’étude HBSC au Luxembourg inclut à présent les données de l’enquête 2022

La visualisation interactive de données de l’étude HBSC au Luxembourg a été actualisée. Elle couvre à présent la période 2006 2022. Les différents tableaux de bord renseignent sur l’évolution des comportements liés à la santé et au bien-être des adolescents au Luxembourg.

La visualisation interactive des tableaux de bord est très facile à utiliser. En cochant et décochant les cases, vous pourrez comparer les groupes et les années sélectionnés, partager et télécharger les résultats.

La visualisation des données utilise une palette de couleurs adaptée aux personnes daltoniennes

Pour explorer les différentes visualisations de données, cliquez ici.

En outre, quatre factsheets présentant certains des plus récents résultats de l’étude HBSC ont été publiées :

Health complaints of school-aged children;

Physical Activity, Dietary Consumption and Weight Status of school-aged children;

Substance Consumption of school-aged children;

Liking School and Schoolwork Pressure perceptions of school-aged children.


31 mai 2023 : L’équipe HBSC Luxembourg annonce sa présence au HBSC International Spring Meeting 2023

L’équipe HBSC participera à la réunion de printemps du réseau international HBSC qui aurait lieu en Lithuanie entre le 7 et le 9 juin. Lors de cet événement, trois de nos chercheurs présenteront également leurs derniers travaux.

Felipe G. Mendes présentera la communication « Comparison of Life Satisfaction between physical activity levels according to age in Luxembourg : Health Behaviour in school-aged Children survey 2022 » (en traduction libre : Comparaison de la satisfaction de vie et des niveaux d’activité physique en fonction de l’âge au Luxembourg : Health Behaviour in School-aged Children enquête 2022). La communication se concentrera sur la satisfaction de vie et les niveaux d’activité physique en fonction de l’âge chez les adolescents au Luxembourg.

Romain Brisson présentera une communication intitulée « Accounting for the gender gap in adolescents life satisfaction in Luxembourg » (en traduction libre : « Rendre compte des différences de genre dans la satisfaction dans la vie chez les adolescents au Luxembourg ». La communication exposera les résultats d’une étude évaluant, d’une part, l’amplitude des différences en matière de satisfaction dans la vie depuis 2006 et estimant, d’autre part, le pouvoir prédictif du genre sur la satisfaction dans la vie.

Joana Lopes Ferreira présentera la communication « Dual factor model of adolescent mental : profiles of school-aged children in Luxembourg » (en traduction libre Dual Factor Model de la santé mentale des adolescents : profils des enfants en âge scolaire au Luxembourg). Elle vise à explorer les profils du bien-être et de la santé mentale, basés sur le Dual Factor Model, et les facteurs qui y sont associés, au cours de l’adolescence au Luxembourg.


5 mai 2023 : Visualisation interactive des données sur les tendances de HBSC Luxembourg 2006-2018 en français

La visualisation interactive de données sur le Tableau de bord HBSC Luxembourg – Tendances 2006-2018 est maintenant disponible en français. Basées sur le rapport Trends from 2006-2018 in Health Behaviour, Health Outcomes and Social Context of Adolescents in Luxembourg, les différents tableaux montrent comment les comportements de santé et le bien-être des adolescents au Luxembourg ont évolué au fil du temps.

La visualisation interactive des tableaux est très facile à utiliser. En cochant et en décochant les cases, vous pourrez comparer les groupes et les années sélectionnés, ainsi que partager et télécharger les résultats.

La visualisation des données utilise une palette adaptée aux personnes daltoniennes. Ces tableaux, actuellement disponibles en langue anglaise uniquement, seront bientôt traduits en français et en allemand.

Les données de la dernière vague d’enquête HBSC de 2022 sont en cours d’analyse et seront publiées ultérieurement.

Pour explorer les visualisations de données, cliquez ici.


26 avril 2023 : L’équipe HBSC Luxembourg confirme sa présence à la conférence 22nd Annual Meeting of the International Society of Behavioral Nutrition and Physical Activity

L’équipe HBSC Luxembourg participera à la 22ème réunion annuelle de l’International Society of Behavioral Nutrition and Physical Activity, à Upsala, en Suède.

Felipe G. Mendes présentera la communication « Comparison of well-being perception between physical activity levels according to age in Luxembourg: Health Behaviour in School-aged Children survey 2022 » (en traduction libre : comparaison de la perception du bien-être entre les niveaux d’activité physique en fonction de l’âge au Luxembourg : enquête Health Behaviour in School-aged Children 2022). La communication vise à analyser les différences de bien-être des adolescents en prenant en compte leur niveau d’activité physique en fonction de l’âge et du sexe, au Luxembourg.


20 mars 2023 : Près de 19 élèves sur 100 ont déjà consommé du cannabis dans leur vie, montre l’enquête HBSC 2018 au Luxembourg

L’infographie  La consommation de Cannabis chez les jeunes d’âge scolaire (12-18 ans) au Luxembourg – Résultats de l’enquête HBSC de 2018, basée sur le rapport bref La consommation de Cannabis chez les jeunes d’âge scolaire (12-18 ans) au Luxembourg – Résultats de l’enquête HBSC de 2018, peut être consulté dès à présent sur notre site web, à la page Publications.


13 mars 2023 : Nouveau membre de l’équipe HBSC

Le 15 février, Romain Brisson a rejoint l’équipe HBSC Luxembourg en tant que chercheur post-doctorant.

Ses domaines d’intérêt couvrent la sociologie de la santé, les répertoires culturels des adolescents, le burnout, les traits de personnalité, ainsi que les analyses de stratification.

Romain est titulaire de Masters en Sociologie et en Neurosciences ; il a obtenu son doctorat en Sciences Sociales en 2021 à l’Université de Neuchâtel (Suisse).

Bienvenu dans l’équipe HBSC Luxembourg!


15 février 2023 : Visualisation interactive des données sur les tendances de HBSC Luxembourg 2006-2018

L’équipe HBSC Luxembourg lance aujourd’hui la visualisation interactive de données sur le Tableau de bord HBSC Luxembourg – Tendances 2006-2018. Basées sur le rapport Trends from 2006-2018 in Health Behaviour, Health Outcomes and Social Context of Adolescents in Luxembourg, les différents tableaux montrent comment les comportements de santé et le bien-être des adolescents au Luxembourg ont évolué au fil du temps.

La visualisation interactive des tableaux est très facile à utiliser. En cochant et en décochant les cases, vous pourrez comparer les groupes et les années sélectionnés, ainsi que partager et télécharger les résultats.

La visualisation des données utilise une palette adaptée aux personnes ayant une déficience de la vision des couleurs. Ces tableaux, actuellement disponibles en langue anglaise uniquement, seront bientôt traduits en français et en allemand.

Les données de la dernière vague d’enquête HBSC de 2022 sont en cours d’analyse et seront publiées ultérieurement.

Pour explorer les visualisations de données, cliquez ici.


26 janvier 2023 : Journée internationale de l’éducation

Le 24 janvier dernier, nous avons célébré la Journée internationale de l’éducation. Cette journée, mise en place par les Nations unies en 2018,  vise à renforcer le rôle de l’éducation pour la paix et le développement.

Au Luxembourg, en 2019/20, un total de 92 352 élèves ont fréquenté les écoles nationales (sans compter les écoles européennes et internationales), selon le rapport du Service de Coordination de la Recherche et de l‘Innovation pédagogiques et technologiques (SCRIPT).

Dans l’enquête 2018, l’étude HBSC au Luxembourg a évalué plusieurs indicateurs liés à l’éducation et au contexte social des enfants et des adolescents (11-18 ans), tels que l’appréciation et le stress à l’école, le climat de classe, la relation avec les enseignants, et le harcèlement. De plus, ces résultats ont été comparés avec les cycles précédents de l’étude, afin d’avoir une vue globale de l’évolution de ces indicateurs dans le temps.

En général, près de deux tiers des élèves aiment l’école, mais ce nombre diminue avec l’âge, c’est-à-dire que les élèves plus âgés sont moins susceptibles de déclarer aimer l’école. Cette prévalence des sentiments des élèves n’a pas changé au fil du temps. Cependant, le nombre d’élèves qui se sentent assez ou très stressés par le travail scolaire a augmenté au fil du temps et, en 2018, il était d’environ 40 %. Les filles et les élèves plus âgés étaient plus susceptibles de se sentir stressés.

En ce qui concerne le climat de classe, plus de 75% des élèves ont déclaré que le climat de leur classe était bon ou très bon, étant perçu comme un peu moins bon par ceux qui sont issus de l’immigration. Malgré ce bon climat, le nombre d’élèves qui le qualifient de bon a diminué au fil du temps. Cependant, la perception de la relation avec l’enseignant est restée stable dans le temps. En effet, 42% des élèves pensent que leurs professeurs se soucient d’eux. Par ailleurs, plus de la moitié des élèves évalue la relation avec l’enseignant comme bonne ou très bonne. En fait, les élèves plus jeunes, les garçons et les élèves qui perçoivent la richesse familiale comme faible et moyenne sont plus susceptibles de déclarer une meilleure relation avec les enseignants.

Et « Qu’en est-il de harcèlement ? ». Selon le rapport de l’UNESCO, le harcèlement est défini comme « aggressive behaviour involving unwanted, negative actions that are repeated over time and involve an imbalance of power or strength between the perpetrator(s) and the victim » (traduction libre : un comportement agressif impliquant des actions négatives non désirées, répétées dans le temps et impliquant un déséquilibre de pouvoir ou de force entre le ou les auteurs et la victime, page 14). En 2018, dans notre étude HBSC, 8.2% des élèves ont déclaré avoir été victimes de harcèlement à l’école au moins deux ou trois fois par mois, tandis que 2,6% ont déclaré l’avoir été en ligne. De l’autre côté, 4.2% ont cité qu’ils ont harcelé d’autres personnes à l’école, au moins deux ou trois fois par mois, 3,2% ont déclaré l’avoir fait en ligne. Enfin, il faut remarquer que la victimisation et la perpétration de harcèlement ont fortement diminué au fil du temps et qu’en 2018, plus de deux tiers des élèves n’étaient impliqués dans aucun des deux types d’intimidation.

Pour plus d’informations sur le bien-être, l’état de santé et les comportements liés à la santé des enfants et des adolescents, vous pouvez explorer les résultats de l’enquête 2018 (Gesundheit von Schülerinnen und Schülern in Luxemburg) et les changements au fil du temps (Trends from 2006-2018 in Health, Health Behaviour, Health Outcomes and Social Context of Adolescents in Luxembourg).


23 décembre 2022 : Joyeuses fêtes et bonne année 2023 !

L’équipe HBSC Luxembourg vous souhaite de bonnes fêtes et vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année.

Pour améliorer le développement des connaissances sur le bien-être et l’état de santé des enfants et des adolescents en âge scolaire, il est important d’établir des collaborations. Ainsi, l’équipe remercie tous les élèves d’âge scolaire qui ont participé aux enquêtes, nos partenaires (Université du Luxembourg, Ministère de l‘Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse et Ministère de la Santé / Direction de la santé) et le réseau de recherche HBSC.

L’équipe HBSC Luxembourg vous souhaite de bonnes fêtes.


15 décembre 2022 : L’équipe HBSC Luxembourg a participé à la conférence 14th Excellence in Pediatrics

Joana Lopes Ferreira, membre de notre équipe HBSC, a participé à la conférence 14th Excellence in Pediatrics, à Amsterdam. Joana a présenté le poster « Profiles of cannabis consumption among school-aged children in Luxembourg » (en traduction libre : Profils de consommation de cannabis chez les adolescents d’âge scolaire au Luxembourg) qui analyse quatre profils de consommation de cannabis, en utilisant les données de l’étude HBSC Luxembourg de 2018.

Le résumé est disponible sur le 2022 EIP abstract book avec le ID : 269 (page 109). Pour explorer le poster, cliquez ici.


5 décembre 2022 : forum_story : Drogen, la consommation de drogue au Luxembourg

L’étude HBSC a renforcé les connaissances sur la consommation de substances telles que l’alcool, le tabac, le cannabis et d’autres drogues illicites chez les adolescents d’âge scolaire au Luxembourg. Les données du rapport Gesundheit von Schülerinnen und Schülern in Luxemburg ont été utilisées dans la publication qui suit.

Le magazine Forum a publié l’édition forum_story : Drogen. Les chapitres se concentrent sur la consommation de drogue au Luxembourg, l’accompagnement et le traitement des consommateurs, ainsi que la politique mise en place en matière de drogue. La consommation de drogue dans tous les statuts socio-économiques et le début précoce de la consommation de cannabis à l’âge scolaire sont également mis en évidence.

Récemment, le HBSC Luxembourg a également publié un rapport sur la consommation de cannabis, ce rapport peut être trouvé ici.


23 novembre 2022 : L’équipe HBSC Luxembourg recrute !

L’équipe luxembourgeoise du réseau « Health Behaviour in School-aged Children – HBSC » recrute un.e Chercheur.euse Postdoctoral en sciences sociales (contrat à durée déterminée de 24 mois / 40h par semaine) sur le campus Esch-Belval.

Le réseau HBSC est une coopération internationale de chercheurs qui collaborent à l’enquête transnationale sur les enfants d’âge scolaire (www.hbsc.org). L’enquête HBSC collecte tous les quatre ans des données sur la santé et le bien-être des adolescents, leur environnement social et leurs comportements en matière de santé. L’objectif du projet est de comprendre la santé des jeunes dans leur contexte social. Les données collectées sont analysées au niveau national et au niveau international.

L’équipe nationale du HBSC Luxembourg est située au Centre for Childhood and Youth Research (CCY) au sein du Département des Sciences Sociales. Le CCY est composé par une équipe de recherche multidisciplinaire qui examine les conditions et les structures d’opportunité de la croissance dans un contexte de changement social et d’inégalités. Il entretient des liens étroits avec d’autres instituts et organisations pertinentes au sein du département et au-delà, tant au niveau national qu’international.

Tâches :

– Contribuer à l’analyse quantitative des données HBSC Luxembourg 2022;

– Contribuer au rapport national 2024;

– Réaliser et publier des recherches dans le domaine de la santé publique et/ou des sciences sociales de la santé en utilisant les données HBSC;

– S’engager dans des analyses pertinentes pour les politiques et la diffusion des résultats aux parties prenantes (par exemple, via des notes d’orientation);

– Participer à des conférences nationales et internationales pertinentes et y faire des présentations;

– Contribuer à des rapports, à un tableau de bord de données en ligne et à des publications de recherche.

Nous garantissons un examen complet des candidatures reçues avant le 15 décembre 2022.

Pour plus d’informations sur le poste et le processus de recrutement, cliquez ici.

N’hésitez pas à diffuser cette offre auprès des personnes susceptibles d’être intéressées.


14 novembre 2022 : L’équipe HBSC Luxembourg confirme sa présence à la conférence 14th Excellence in Pediatrics

L’équipe HBSC Luxembourg participera à la Conférence 14th Excellence in Pediatrics du 1 au 3 décembre, à Amsterdam.

Joana Lopes Ferreira présentera le poster « Profiles of cannabis consumption among school-aged children in Luxembourg » (en traduction libre : Profils de consommation de cannabis chez les adolescents d’âge scolaire au Luxembourg) qui analyse quatre profils de consommation de cannabis, en utilisant les données de l’étude HBSC Luxembourg de 2018. Le résumé est disponible sur la session de présentation des posters (ID : 269).


8 novembre 2022 : Convention d’automne HBSC 2022

L’équipe HBSC Luxembourg a participé à la convention d’automne qui s’est déroulée entre le 31 octobre et le 2 novembre 2022. Cette convention s’est tenue en ligne et a rassemblé les chercheurs du réseau international HBSC afin de partager des informations et de discuter de l’enquête HBSC 2022, des rapports et des événements à venir. Ces réunions internationales jouent un rôle important dans le développement scientifique de l’étude HBSC, car les chercheurs partagent leur expertise et leurs travaux avec le réseau.

Pour plus d’informations sur le réseau international HBSC, cliquez ici.


4 novembre 2022 : Site web HBSC Luxembourg maintenant disponible en anglais

L’équipe du HBSC Luxembourg a lancé la version anglaise de son site web. Ainsi, l’étude HBSC et les publications y relatives sont accessibles à un plus large public.

De nouveaux contenus seront bientôt disponibles.


2 novembre 2022 : Nouveau membre de l’équipe HBSC

Aujourd’hui Felipe Goedert Mendes rejoint l’équipe HBSC Luxembourg.

Felipe est un Chercheur Post-doctorant, ses intérêts de recherche incluent la pratique de l’activité physique et du sport pour les enfants et adolescents d’âge scolaire, la stratification sociale, ainsi que, la méthodologie quantitative.

Il a obtenu son doctorat en Éducation Physique, en octobre 2022, au Département des Sports de l’Université Fédérale de Santa Catarina, au Brésil.

Bienvenue à l’équipe HBSC Luxembourg, Felipe Goedert Mendes.


21 octobre 2022 : Foire vun der Jugendaarbecht 2022, la promotion du réseau des organisations du secteur de la Jeunesse

Le 25 octobre, le Service national de la Jeunesse du Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse va accueillir l’événement « Foire vun der Jugendaarbecht 2022 », au Forum Geesseknäppchen, au Luxembourg. Cet événement vise à réunir les associations qui interviennent dans le domaine de la jeunesse au Luxembourg. Une occasion d’échanger sur les projets mis en œuvre et de nouer des partenariats.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le projet HBSC au Luxembourg, retrouvez le stand du Centre for Childhood and Youth Research.

Plus d’informations sur « Foire vun der Jugendaarbecht 2022», cliquez ici.


18 octobre 2022 : Les habitudes alimentaires et les comportements en matière de santé bucco-dentaire chez les adolescents, deux articles scientifiques ont récemment été publiés sur le sujet

Ce mois-ci, l’équipe de l’étude HBSC au Luxembourg a publié les articles scientifiques suivants : « The associations of dietary habits with health, well-being, and behavior in adolescents: A cluster analysis » (en traduction libre : Les relations entre les habitudes alimentaires et la santé, le bien-être et le comportement chez les adolescents : une analyse en cluster) et « The association of adolescents’ mental health with oral health behavior: The Luxembourg Health Behavior in School-Aged Children study » (en traduction libre : Rapport entre la santé mentale des adolescents et le comportement en matière de santé bucco-dentaire : l’étude Health Behavior in School-Aged Children au Luxembourg).

Pendant l’adolescence, les habitudes alimentaires et les pratiques d’hygiènes bucco-dentaires sont des comportements importants en matière de santé, car ils sont liées à des nombreux autres habitudes et comportements de santé, comme le montre les articles.

Dans l’article « The associations of dietary habits with health, well-being, and behavior in adolescents: A cluster analysis », les chercheurs ont réalisé des analyses en clusters et des analyses de régression logistique pour étudier l’association entre les clusters d’habitudes alimentaires et la santé, le bien-être et le comportement. Les résultats suggèrent que des habitudes alimentaires saines sont associées aux résultats positifs, et que des habitudes malsaines sont associées à des problèmes de santé mentale et à des comportements à risque à l’adolescence. Cet article peut être récupéré et lu dans son intégrité ici.

L’ article « The association of adolescents’ mental health with oral health behavior: The Luxembourg Health Behavior in School-Aged Children study », explore les liens entre la santé mentale et le brossage régulier des dents à l’aide d’une analyse de régression logistique. Cet article révèle que les adolescents qui ont une mauvaise santé mentale et un mauvais faible niveau de bien-être sont moins enclins à se brosser les dents régulièrement. Pour retrouver et lire l’article complet, cliquez ici.


12 octobre 2022 : 82 % des élèves n’ont jamais consommé du cannabis, montre l’étude HBSC

L’étude HBSC au Luxembourg a publié un rapport sur la consommation de cannabis chez les jeunes. Dans ce rapport, il est possible de voir que 82% des élèves participant à l’étude n’ont jamais consommé du cannabis ; 9% ont consommé dans le passé et ; 9% en consomment actuellement. Ce dernier groupe est sur représenté par les garçons, les adolescents qui ne vivent pas avec leurs deux parents et les plus âgés.

Ce rapport montre aussi que la consommation d’alcool, de tabac et la participation aux bagarres sont des facteurs associé à une plus grande consommation de cannabis. À l’inverse, le soutien familial et des enseignants sont de facteurs protecteurs, associés à une consommation moindre.

Plus d’information peuvent être retrouvées dans le rapport bref.


5 octobre 2022 : Validité de l’échelle HBSC Symptom Checklist (SCL), un indicateur de l’état de santé mentale

Le 29 septembre 2022 est paru l’article scientifique « Item response theory and differential test functioning analysis of the HBSC-Symptom-Checklist across 46 countries » (en traduction libre : Théorie de la réponse aux items et analyse différentielle du fonctionnement des tests de la HBSC-Symptom-Checklist dans 46 pays), fruit du travail de collaboration entre les chercheurs du réseau international HBSC et de l’équipe HBSC Luxembourg.

Les plaintes psychosomatiques sont considérées comme des indicateurs importants de l’état de santé mentale à l’adolescence. Pour cette raison, la HBSC-Symptom-Checklist a été développée par l’étude Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) pour l’évaluation non clinique des plaintes de santé.

Dans l’article publié, les chercheurs ont pu étudier les caractéristiques psychométriques de cette échelle à l’aide d’une analyse graphique exploratoire. Les résultats montrent que la HBSC-Symptom-Checklist est un instrument fiable, très prometteur pour la recherche sur l’étiologie et la santé des populations.

L’article peut être récupéré et lu dans son intégralité ici.


29 septembre 2022 : Environ 6 % des élèves âgés de 11 à 18 ans utilisent les réseaux sociaux de façon problématique

Le rapport Problematische Nutzung sozialer Medien von Kindern und Jugendlichen im Schulalter in Luxembourg donne un aperçu de l’utilisation problématique des médias sociaux chez les jeunes au Luxembourg.

Selon ce rapport, environ 6 % des élèves âgés de 11 à 18 ans ont signalé au moins 6 des 9 signes considérés comme une utilisation problématique des médias sociaux.

D’après les signes décrits dans le rapport, nous constatons qu’environ 3 élèves sur 10 ont déjà essayé de réduire le temps passé sur les réseaux sociaux sans succès et qu’environ 2 élèves sur 10 pourraient régulièrement ne penser qu’au moment où ils pourront à nouveau utiliser les réseaux sociaux.

Même si cela peut paraître étonnant, les chiffres au Luxembourg sont en fait très proches de la moyenne européenne.

Plus d’informations peuvent être retrouvées dans le rapport et son infographique.


21 July 2022: we are hiring a Postdoc Researcher in Social Sciences (Belval – full time – fixed term contract 36 months extendable)

Become a member of the Luxembourg team of the “Health Behaviour in School-aged Children – HBSC” network. The HBSC network is an international cooperation of researchers that collaborate on the cross-national survey of school-aged children (www.hbsc.org). HBSC collects survey data every four years on adolescents’ health and well-being, social environments and health behaviours. The aim of the project is to understand young people’s health in their social context. The data collected is analysed both at the national level and at the international level.

The HBSC Luxembourg country team is situated at the Centre for Childhood and Youth Research (CCY) within the Department of Social Sciences. The CCY comprises a multidisciplinary research team that examines the conditions and opportunity structures of growing up against the backdrop of social change and inequalities. It maintains strong links to other institutes and relevant organizations within and beyond the department, both nationally and internationally.

Apply here: Job Portal – University of Luxembourg


12 April 2022: Article published

The Journal of Adolescent health published the paper Weight Status and Mental Well-Being Among Adolescents: The Mediating Role of Self-Perceived Body Weight.


10. März 2022: Vortrag auf der 9. GEBF-Tagung

Am 10. März haben Claire van Duin, Andreas Heinz und Helmut Willems ihre Ergebnisse zum Thema « Die Bedeutung der Schule für Gesundheit und Wohlbefinden von Schülerinnen und Schülern » vorgestellt, die auf der HBSC-Befragung 2018 basieren.


Februar 2022: Beginn der HBSC-Befragung

Die HBSC-Befragung 2022 wurde im Februar gestartet. Dazu wurden per Zufallsprinzip mehrere Hundert Schulklassen ausgewählt und die Schülerinnen und Schüler werden in der nächsten Zeit zur Teilnahme eingeladen.


12 November 2021: Article published

The International Journal of Environmental Research and Public Health published our paper « Predictors of Problematic Social Media Use in a Nationally Representative Sample of Adolescents in Luxembourg« 


21. Juli 2021: Beitrag zum OKaJu Summer Seminar

Andreas Heinz hat zentrale Ergebnisse der HBSC-Befragung 2018 anlässlich des OKaJu Summer Seminars « Children’s Rights in Luxembourg » vorgestellt.


27. April 2021: Vorstellung des HBSC-Berichts

Am 27. April haben Helmut Willems und Andreas Heinz die Ergebnisse des HBSC-Bericht 2018 online vorgestellt und Fragen zum Bericht beantwortet. Die Veranstaltung richtete sich an Lehrerinnen und Lehrer sowie andere Personen, die im Bildungsbereich arbeiten. Moderiert wurde die Veranstaltung von Nathalie Keipes. Wir danken allen Teilnehmern herzlich für ihr Interesse sowie allen Mitarbeitern, die zum Gelingen der Veranstaltung beigetragen haben.


19. April 2021: HBSC-Bericht 2018

Der Bericht zur luxemburgischen HBSC-Studie 2018 ist veröffentlicht worden. Er enthält detaillierte Ergebnisse der Befragung von 2018, an der mehr als 8 000 Schülerinnen und Schüler im Alter zwischen 11 und 18 Jahren in Luxemburg teilgenommen haben. Es handelt sich um die vierte Befragung dieser Art seit 2006. Somit können Tendenzen über längere Zeiträume und in vergleichender internationaler Perspektive präsentiert werden.


10. Februar 2021: Excellent Thesis Award für Dr. Matthias Robert Kern

Im Jahr 2021 hat die Universität Luxemburg zum ersten Mal die « Excellent Thesis Awards » verliehen. Das HBSC-Team Luxemburg ist stolz, dass die Doktorarbeit von Dr. Matthias Robert Kern zu den ausgewählen Arbeiten gehört. Mehr Information zum Preis und zur ausgezeichneten Arbeit von Dr. Kern ist auf der Seite www.jugend-in-luxemburg.lu zu finden.


4 février 2021 : Le RAPPORT NATIONAL DU CANCER au Grand-Duché de Luxembourg (2020) est disponible

A l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, l’Institut National du Cancer publie son Rapport National du Cancer 2020. Pour les enfants et les adolescents, il contient des données issues des études HBSC.


2 février 2021 : Présentation des conclusions de l’évaluation du premier Plan national de prévention du suicide au Luxembourg

L’évaluation du Plan national de prévention du suicide 2015-2019 du Luxembourg a été présentée aujourd’hui. Cette évaluation inclut également des données de l’étude HBSC sur les idées suicidaires chez les adolescents.


3-5 December 2020: Virtual Excellence in Pediatrics Conference (EIP)

The EIP programme included an adolescent medicine track which featured a number of HBSC members. Esther Ciria-Barreiro, Concepción Moreno-Maldonado, András Költő and Andreas Heinz presented papers at the HBSC-Symposium « Sex, gender and gender identity: reflections and discussions in the HBSC Network », which was chaired by Jo Inchley. Claire van Duin presented her paper The influence of well-being, social support, media use and sociodemographic factors on problematic social media use among Luxembourgish adolescents.


10 November 2020: HBSC Autumn Meeting

At the HBSC Autumn Meeting, representatives of the 50 member countries presented the results of the 2018 survey and prepared the next survey round. Caroline Residori gave a presentation on « The health, well-being and life satisfaction of young people in Luxembourg before the COVID-19 pandemic and during deconfinement » and Andreas Heinz showed how difficult questions can be identified during data entry.


15 August 2020: Article published

Social Science & Medicine published our paper What’s a normal weight?” – Origin and receiving country influences on weight-status assessment among 1.5 and 2nd generation immigrant adolescents in Europe


2 July 2020: Publication of two reports

HBSC Luxembourg published two reports.

Trends from 2006-2018 in Health, Health Behaviour, Health Outcomes and Social Context of Adolescents in Luxembourg This report shows how 30 health indicators developed in the four Luxembourg HBSC surveys conducted in 2006, 2010, 2014 and 2018. There were positive trends especially in the health behaviour of the pupils: they smoke less and drink less alcohol. They also report more frequently that they brush their teeth regularly, eat more fruit and fewer sweets and consume fewer soft drinks. From 2006-2018, however, there were also deteriorations. For example, more pupils feel stressed from school and rate the climate among classmates worse. In addition, there are more pupils who are overweight and exercise less and more pupils report having psychosomatic health complaints.

Suicidal Behaviour in Youth in Luxembourg – Findings from the HBSC 2014 Luxembourg Study Suicide is one of the leading causes of death among young people worldwide. In order to prevent suicides, early identification of groups at risk is needed. In the Luxembourgish HBSC study, data on suicidal behaviours among adolescents were collected in 2006, 2010 and 2014. These were used to identify suicide risk factors in order to prevent suicides.


20 May 2020: Journal of Adolescent Health – Special Issue

Today the special issue of the Journal of Adolescent Health on the 2017/18 HBSC study was published. Authors of the Luxembourg HBSC team contributed to three articles.

Intersectionality and Adolescent Mental Well-being: A Cross-Nationally Comparative Analysis of the Interplay Between Immigration Background, Socioeconomic Status and GenderInformed by an intersectional approach, the article deals with the interplay between immigration background, socio-economic status, and gender in shaping adolescent mental well-being. The first aim of the study was to assess whether membership in multiple disadvantaged social groups (for example being an immigrant girl with a low socio-economic status), in line with multiple jeopardy hypothesis, had an aggravated, rather than simply cumulative, negative effect on adolescent mental well-being. Cognizant of the importance of national level factors (such as income inequality, gender inequality and immigration and integration policies) in mitigating or exacerbating health inequalities, the second aim of the study was to assess whether these factors facilitated or hindered such an effect. Employing new and innovative methodology, and making use of the large and diverse sample offered by the 2017-18 HBSC data, the study could show that multiple jeopardy hypothesis can be maintained for less inclusive and equal countries but should be rejected for their more equal and inclusive counterparts.

Patterns of Healt-Related Gender Inequalities – A Cluster Analysis of 45 Countries The paper explores gender inequalities between 45 countries across 10 health indicators among 15 year-olds and whether those differences in health correlate with gender inequality in general. The cluster analysis reveals systematic gender inequalities, as the countries can be divided into seven distinct groups with similar gender inequality patterns. Luxembourg belongs to cluster 2, i.e. the health inequalities between boys and girls in Luxembourg correspond to the average of all countries. In other words, neither boys nor girls are particularly disadvantaged concerning specific health indicators. For eight of the 10 health indicators, there is a negative correlation with the Gender Inequality Index: the greater the gender equality in a country, the higher the odds that girls feel fat, have low support from families, have low life satisfaction, have multiple health complaints, smoke, drink alcohol, feel school pressure, and are overweight compared with boys. Four indicators show a divergence: the higher the gender equality in a country in general, the larger the differences between boys and girls regarding life satisfaction, school pressure, multiple health complaints, and feeling fat.

« Cross-National Time Trends in Adolescent Mental Well-Being From 2002 to 2018 and the Explanatory Role of Schoolwork Pressure » Previous research has shown inconsistent time trends in adolescent mental well-being, but potential underlying mechanisms for such trends are yet to be examined. This study investigates cross-national time trends in adolescent mental well-being (psychosomatic health complaints and life satisfaction) in mainly European countries and the extent to which time trends in schoolwork pressure explain these trends. A small linear increase over time in psychosomatic complaints and schoolwork pressure was found. No change in life satisfaction emerged. Furthermore, there was large cross-country variation in the prevalence of, and trends over time in, adolescent mental well-being and schoolwork pressure. Overall, declines in well-being and increases in schoolwork pressure were apparent in the higher income countries. Across countries, the small increase in schoolwork pressure over time partly explained the decline in psychosomatic health complaints.

The Special Issue can be found here.


19 May 2020: International HBSC Report published

WHO Regional Office for Europe published the recent International HBSC Report « Spotlight on adolescent health and well-being » with Volume 1 on key findings, Volume 2 on key data and a summary.


17 January 2020: Article published

The International Journal of Environmental Research and Public Health published our paper School-Class Co-Ethnic and Immigrant Density and Current Smoking among Immigrant Adolescents.


15 January 2020: Methods Workshop

A methods workshop on surveying sensitive topics was held at the University of Luxembourg on 15 January. We are very grateful to the speakers Ársæll Már Arnarsson (University of Iceland), Alexander F. Schmidt (Johannes Gutenberg Universität Mainz), Ines Keygnaert (Ghent University), Alina Cosma (Utrecht University) and András Költő (NUI Galway)  and the guests from the Ministry of Education, Children and Youth and the Ministry of Health and our colleagues from the University who contributed to a very valuable exchange of thoughts.


20 – 23 November 2019: European Public Health Conference in Marseille

At the EPH conference, Claire van Duin will give a lecture Using data from the HBSC study for evidence-based suicide prevention in Luxembourg in the seminar « How can data on adolescents’ health behavior contribute to public health policies? Lessons from HBSC » chaired by Emmanuelle Godeau. Claire will also present a poster on Adolescent suicide behaviour profiles: comparing unplanned attempts, planned attempts and ideation.


6 – 8 November 2019: HBSC Autumn Meeting in Yerevan

Carolina Catunda took part in the Autumn Meeting in Yerevan, where she co-chaired the meeting of the Mental Health and Well-being Focus Group.


22. Oktober 2019: Journée Gesond iessen, méi beweegen

Am 22. Oktober fand in Walferdange die Konferenz « Gesond iessen, méi beweegen«  statt. Im Rahmen dieser Konferenz hat das HBSC-Team die Ergebnisse der HBSC-Befragungen 2006-2018 zu den Themen Ernährung und Bewegung vorgestellt.


8 au 10 Octobre 2019: Journées Nationales de Prévention du Suicide

Dans le cadre de la Journée Mondiale de la Santé Mentale nous avons participé aux « Journées Nationales de Prévention du Suicide », avec une présentation aux Hôpitaux Robert Schuman. La présentation intitulé « Comportement suicidaire des adolescents au Luxembourg: tendances épidémiologiques et profils comportementaux » a eu de très bons retours ! Suite à la demande des participants, les slides présentés pourront être partagés (en format pdf). N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information sur le sujet.


3 – 7 September 2019: EHPS Conference in Dubrovnik

Last week Carolina attended the 33rd Annual Conference of the European Health Psychology Society (EHPS) that took place in Dubrovnik, Croatia.

On September 4th she presented a Poster entitled “Communication with father and mother differently impacts suicidal behavior”. The next day she was part of a Symposium entitled “Europe’s illicit drug use challenges: are health psychological, social and policy responses fit for purpose?”, where she presented “Trends in cannabis consumption among youth in Luxembourg” using HBSC data. The abstracts of the poster and the lecture can be found in the EHPS 2019 Book of Abstracts.


15 August 2019: Article on screening of suicidal ideation accepted

The Journal of Affective Disorders has accepted our paper « Suicide Prevention: Using the Number of Health Complaints as an Indirect Alternative for Screening Suicidal Adolescents« .  


18. – 20. Juni 2019: HBSC Meeting in Reykjavík – Preis für besten Vortrag

Das HBSC-Team nimmt am HBSC Meeting in Reykjavík teil:

Matthias Robert Kern hat einen Vortrag gehalten zum Thema What’s a normal weight?“ – Weight assessment standards in Origin- and Receiving Country and Immigrant Adolescents’ Weight-Status Self-Assessment.

Das Thema des Vortrags von Andreas Heinz war Are you a boy or girl” – Who are the non-responders?« 

Carolina Catunda wurde für ihren Vortrag « Is Life Satisfaction Contagious?«  mit dem Preis für den besten Vortrag der Nachwuchsforscher ausgezeichnet.


5. Dezember 2018: Vortrag

Carolina Catunda communique sur le thème « Idéation suicidaire – Les tendances et les groupes à risque chez les adolescents au Luxembourg » à la 7ème Journée Santé Scolaire.


8. Oktober 2018: Neue Factsheets

Am 8. Oktober wurden die Factsheets N°12-17 veröffentlicht.


23. August 2018: Neue Factsheets

Am 23. August wurden die Factsheets N°5-11 veröffentlicht.


15. August 2018: Artikel zu Bullying und suizidalem Verhalten veröffentlicht

Am 15. August wurde der Artikel « The Association between Cyberbullying, School Bullying and Suicidality among Adolescents: Findings from a Cross-National Study on Health Behavior in School-aged Children (HBSC) in Israel, Lithuania and Luxembourg«  in der Zeitschrift CRISIS veröffentlicht.


26. Juni 2018: Auszeichnung für besten Vortrag

Der Vortrag unserer wissenschaftlichen Mitarbeiterin Claire van Duin wurde Ende letzter Woche beim HBSC Network Meeting in Warschau als beste Präsentation ausgezeichnet. Der Titel des Vortrags lautete “Suicidal Ideation – Trends and risk groups in Luxembourg ».